Fondation de l'UQAM

  • 1 Votre Don
  • 2 Vos informations
  • 3 Mode de paiement

La Fondation de l'UQAM vous remercie pour votre générosité! Si vous souhaitez appuyer un projet de la campagne majeure 100 millions d'idées qui ne se retrouve pas parmi les fonds proposés ci-dessous, n'hésitez pas à communiquer avec nous. Vous retrouverez les fonds associés au programme de bourses dans les onglets de chacune des facultés et de l'ESG UQAM. 

Pour faire un don par retenue salariale (réservé aux employé(e)s de l'UQAM), remplissez le formulaire disponible en ligne.
Je veux faire un don
Répartition de votre don
Quelques-unes de nos 100 millions d'idées

Ceci n’est pas un « fait alternatif » : dans les universités, les inscriptions en sciences et technologies (S et T) plafonnent, tandis que la population universitaire totale augmente. Or, sans une culture scientifique forte, c’est le progrès social, industriel et économique qui écope. Pour remédier à la situation,  l’équipe multidisciplinaire de la Chaire de recherche sur l’intérêt des jeunes à l’égard des sciences et de la technologie  traque l’intérêt des jeunes pour les S et T et élabore des méthodes pédagogiques novatrices pour le stimuler.

Il est loin le temps où les jeux vidéo étaient un « simple divertissement » réservé aux ados dans le sous-sol. Aujourd’hui, leurs usagers ont 4 ou 99 ans. Ils jouent dans le métro, au boulot, parfois même sur 3 écrans simultanément. Phénomène massif, les jeux vidéo impliquent des dynamiques sociales particulières. L’UQAM, en créant la Chaire de recherche en jeux vidéo et ludification, veut les étudier de près. Car même les objets d’études moins traditionnels ont beaucoup à nous apprendre.

Alors que les enjeux stratégiques et diplomatiques mondiaux gagnent en complexité, la nécessité de s’y intéresser croît en importance. Depuis plus de 20 ans, la Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques analyse avec finesse les événements qui marquent la planète et diffuse son savoir sur toutes les tribunes, pour tous les publics. Politique américaine, géopolitique du Moyen-Orient, résolution de conflits en Afrique francophone : tout se comprend sous l’éclairage de ses chercheurs.

« Tsunami gris », « fardeau », « épée de Damoclès » : le vieillissement rapide de la société québécoise inspire des discours alarmistes. À la Chaire de recherche sur le vieillissement  et la diversité citoyenne, loin des généralisations, une quinzaine de chercheurs de l’UQAM travaillent plutôt à renouveler le regard scientifique sur le vieillissement, en donnant la parole à ceux qui le vivent. Appréhendé autrement que comme une menace, le phénomène révèle alors toute sa richesse et sa complexité.

Un danger météorologique pointe : comment l’exposer à la population? Un grand projet est envisagé : comment engager la conversation avec la communauté qui sera touchée? Une avancée scientifique est réalisée : comment s’assurer qu’elle est largement diffusée? En somme, quelles sont les clés d’une communication efficace? Telle est la question au cœur des travaux d’une chaire uqamienne unique en son genre, la Chaire de relations publiques et de communication marketing.

L’art fait du bien. De plus en plus de spécialistes en sont convaincus. Grâce au théâtre, à l’écriture, à la musique ou à toutes sortes d’autres approches artistiques, des personnes fragilisées par différentes épreuves (maladie, toxicomanie, itinérance, etc.) voient leur mieux-être s’accroître. L’accompagnement par l’art est un domaine émergent et prometteur. Pas surprenant que l’UQAM ait choisi de s’y engager énergiquement à travers la Chaire de recherche en art, culture et mieux-être.

Les liens entre alimentation et prévention du cancer n’ont jamais été aussi discutés que ces dernières années. Derrière cette prise de conscience se trouve le travail acharné de l'extraordinaire équipe de chercheurs de la Chaire en prévention et traitement du cancer. Un agent anticancer créé dans le cadre de leurs travaux a d’ailleurs reçu le feu vert pour la phase ultime des essais cliniques de la Food and Drug Administration (FDA), aux États-Unis. L’espoir est permis !

L’audace est un art… que la Galerie de l’UQAM maîtrise. La galerie universitaire n’a jamais craint de mettre en lumière le travail d’artistes québécois émergents, d’exposer des œuvres qui ne l’avaient jamais été, de prendre des risques. C’est ainsi qu’elle s’est forgé une réputation d’envergure mondiale. C’est ainsi qu’elle a gagné le cœur du public montréalais, ouvert à l’art avant-gardiste. Pour continuer de s’aventurer en terrains inconnus, la Galerie a besoin d’encore plus d’espace et d’installations novatrices. Une aire d’accueil pour ses visiteurs; une nouvelle réserve muséale; une acoustique améliorée et des systèmes d’éclairage et de ventilation à la fine pointe de la technologie : voilà qui donnerait un sérieux coup de jeune à cette galerie qui a toujours eu les idées neuves.

Sur une même scène, réunissez des chanteurs d’opéra, un spécialiste de la biomécanique de la voix et une experte en pathologies vocales. Vous obtiendrez une rencontre aussi insolite que féconde, mêlant intelligemment les arts et la science. Exactement le genre d’activité qu’organise le Cœur des sciences de l’UQAM depuis 2005. Dans ce centre culturel scientifique unique, les disciplines et les connaissances se mélangent. L’objectif : développer la culture scientifique du grand public et affirmer la place des sciences dans la culture. Au programme : des conférences, des spectacles scientifiques, des balades, des excursions… Avec ses 11 000 participants de tous âges chaque année, le Cœur de sciences est une histoire de succès. Une histoire qui doit absolument continuer de s’écrire.

Au Canada, il a été le premier - et est encore l’un des seuls - à exposer le design sous toutes ses facettes : graphique, industriel, urbain, architectural et vestimentaire. Depuis son ouverture en 1981, pas moins de 342 000 visiteurs ont foulé ses 400 mètres carrés. Des créateurs de renom y sont régulièrement à l’affiche, quand ce n’est pas la relève du design québécois. Le Centre de design de l’UQAM présente un bilan reluisant. Il doit cependant accroître son financement pour continuer d’accueillir conférences, expositions et événements spéciaux chaque année. En 2006, Montréal a été désignée Ville UNESCO de design. La métropole québécoise ne peut se passer d’un lieu qui le célèbre sous toutes ses formes.

Un esprit sain dans un corps sain. Tout le monde veut adopter l’adage. Mais un gym trop plein a de quoi décourager même les plus motivés. Ouvert en 1997, le Centre sportif de l’UQAM a atteint sa capacité maximale. Les étudiants et le personnel de l’Université doivent se contenter d’un centre en déficit d’espace, limité dans sa capacité à se développer. Grâce à un nouveau bâtiment annexe comprenant une salle d’entraînement et un gymnase double, le Centre sportif de l’UQAM pourrait offrir une plus grande variété d’activités et plus de disponibilités de plateaux. Le projet a été planifié, et une firme d’architectes en a évalué la portée. La suite est une question de volonté, d’effort et… d’appui financier.

Dans le ciel du Quartier latin, le clocher du pavillon Judith-Jasmin trône avec fierté. Au sol, les palissades qui l’entourent révèlent toutefois son état de détérioration avancée. Sa maçonnerie nécessite d’importants travaux, comme sa structure, ses portes, fenêtres et vitraux. Celui qui fut d’abord le clocher de la première cathédrale de Montréal (l’église Saint-Jacques, inaugurée en 1860) est le témoin d’un passé aussi riche que mouvementé. Le clocher a été attaqué 3 fois par le feu, avant de se voir donner sa vocation universitaire actuelle. Aujourd’hui, il sert de surface de diffusion pour des œuvres en arts numériques. Dans la ville qu’on dit « aux 100 clochers », le clocher de l’UQAM semble avoir eu 100 vies. Il est de notre devoir d’assurer sa pérennité pour au moins 100 autres années.

Créé afin de contribuer à l’amélioration des espaces et milieux de vie sur le campus, où circulent et vivent les étudiants et la communauté universitaire de l’UQAM, ce fonds permettra de soutenir autant des projets à caractère facultaire que des projets dédiés à l’ensemble de la communauté.

Arts

Créé grâce à la générosité du personnel et des diplômés de la Faculté des arts, ce fonds permet de remettre chaque année une dizaine de bourses d'études aux étudiants de la Faculté.

Afin d’assurer la pérennité de l’offre de bourse, le fonds de bourses capitalisé a été créé en 2013 afin d’appuyer spécifiquement la formation des étudiants de la Faculté des arts.

Créé dans le but de financer des activités d'enseignement, de recherche et de création à la Faculté des arts, ce fonds a permis de développer un programme de soutien financier à l'attention des étudiants des 2e et 3e cycles. Des subventions de plus de 10 000 $ par an permettent la diffusion des travaux étudiants dans des événements d'envergure internationale.

Ce fonds capitalisé permet la remise de 9 000 $ sous la forme de plusieurs prix d'excellence et bourses aux étudiants en arts visuels et médiatiques, dont les bourses EAVM et Pierre-Ayot en arts visuels.

Depuis 1994, les professeurs du Département d'histoire de l'art permettent de remettre des bourses d'excellence de 1 000 $ à 2000 $ aux étudiants méritants de tous les cycles d'études en histoire de l'art.

Le Fonds du Département de musique permet de remettre, depuis 1986, des bourses d'excellence aux étudiants inscrits au baccalauréat en musique, concentration enseignement, et à la majeure en musique. C'est la générosité des professeurs et diplômés du Département qui rend possible la remise de trois bourses chaque année.

La famille de la professeure et historienne de la danse, Iro Valaskakis-Tembeck, et la direction du Département de danse de l'UQAM ont mis en commun leurs contributions afin d'assurer la pérennité de leurs bourses d'excellence en danse. Depuis, une bourse Iro-Valaskakis-Tembeck est remise chaque année à des étudiants à la maîtrise en danse.

Afin d'octroyer des bourses d'excellence et de financer des activités d'enseignement, de recherche et de création, le Fonds du Département de danse a été créé par les professeurs du Département et permet de remettre le Prix William-Douglas.

Cette bourse au montant de 1 500 $ a été instituée en 1993 par l’École supérieure de théâtre en souvenir de ce professeur qui a enseigné à l'UQAM de 1983 à 1991. Elle est offerte aux étudiants de la maîtrise en théâtre qui ont terminé leur scolarité.

Créé pour assurer à la relève en théâtre l'accès aux outils qui lui permettront de s'exprimer et de rayonner sur la scène artistique, ce fonds de bourses permet de remettre aux étudiants plus de 10 000 $ chaque année. Prix pour les meilleurs mémoires, bourses d'excellence et bourses de recrutement : la relève est outillée pour briller!

En remettant des bourses aux étudiants inscrits aux programmes de cycles supérieurs de l'École de design, ce fonds de bourses encourage la relève en design.

Le Fonds en design de l’environnement a pour but de financer des bourses d’excellence aux étudiants finissants du programme de baccalauréat en design de l’environnement. Ces bourses sont attribuées annuellement lors de l’exposition des finissants qui se tient à la fin de chaque année universitaire et met en vedette les oeuvres des étudiants.

Ce fonds capitalisé a été créé en 1992 afin d’honorer la mémoire de Maud Haviernick, diplômée en 1984 du programme de baccalauréat en design de l’environnement, et victime de la tragédie de l’École Polytechnique en 1989. Une bourse au montant de 3 000 $ est décernée tous les deux ans à des étudiantes diplômées du programme de baccalauréat en design de l’environnement qui entreprennent des activités de perfectionnement dans le cadre d’études supérieures ou d’une formation complémentaire de niveau universitaire en design ou dans un domaine connexe.

Le Fonds en design graphique a pour but de financer des bourses d’excellence aux étudiants finissants du programme de baccalauréat en design graphique.

Pour encourager les étudiants inscrits aux programmes d'études littéraires ou de sémiologie à poursuivre leur formation aux cycles supérieurs, les professeurs et diplômés du Département d'études littéraires remettent plus de 15 000 $ en bourses d'excellence chaque année.

Ce fonds a été créé afin de soutenir les activités de recherche du Centre de recherche interuniversitaire sur la littérature et la culture québécoises (CRILCQ), l'un des acteurs les plus importants du milieu de la recherche en sciences humaines au Québec. Il finance également un programme de soutien à l'intention des étudiants des cycles supérieurs et des jeunes chercheurs en littérature et en culture québécoises.

Communication

Ce fonds a été créé par les professeurs et diplômés de la Faculté de communication dans le but d'apporter un soutien financier aux étudiants et de financer certaines activités d'enseignement, de recherche et de création de la Faculté.

Les étudiants de l'École des médias bénéficient de bourses d'excellence grâce à ce fonds qui encourage la relève médiatique.

Créé en mémoire du professeur à l'ancien Département de communication de l'UQAM Philippe Ménard, ce fonds permet la remise d'un prix annuel de 3000 $ destiné aux étudiants du programme de maîtrise en communication, profil recherche-création en média expérimental. Créateur multidisciplinaire, Philippe Ménard a produit des oeuvres instrumentales acoustiques et des musiques électroacoustiques pour des spectacles multimédias, des performances, des installations et des publicités.

Ce fonds de bourses a été créé par les professeurs du Département de communication sociale et publique afin d’octroyer 10 000 $ en bourses chaque année et d'encourager la relève en communication.

Ce fonds a été créé dans le but de financer des activités d’enseignement, de recherche et de création de l’École de langues, qui forme chaque année plus de 700 étudiants à l'apprentissage d'une langue seconde.

Science politique et droit

Ce fonds a été créé dans le but d’octroyer des bourses d’excellence aux étudiants de la Faculté de science politique et de droit.

Ce fonds a été créé dans le but de financer des activités d’enseignement, de recherche et de création de la Faculté de science politique et de droit.

Créé en 1994, ce fonds capitalisé a permis de financer plusieurs projets tels que les Prix des meilleurs travaux en sciences juridiques, le Concours Charles-Rousseau, ou des stages pour les étudiants du Département des sciences juridiques.

Ce fonds permet d'offrir des bourses d'excellence depuis 1995, grâce à la générosité de professeurs et diplômés du Département de science politique.

Grâce à ce fonds, étudiants, chargés de cours et professeurs ont accès aux outils traditionnels de recherche ainsi qu'à des outils à la fine pointe de la technologie lorsqu'ils fréquentent la Bibliothèque des sciences juridiques.

La Clinique internationale de défense des droits humains de l’UQAM (CIDDHU) est une activité académique dans le cadre de laquelle sont entreprises diverses initiatives de promotion et de protection des droits de la personne à travers le monde. Depuis sa création en 2005, la CIDDHU a défendu plusieurs causes auprès d'instances internationales et contribué à protéger ou à assurer des réparations à des victimes de violations de droits humains.

Créée en 2013, la Bourse Juanita Westmoreland-Traoré vise à honorer le parcours exceptionnel de la première femme noire juge à la Cour du Québec ainsi que sa contribution à la promotion des droits humains, de la justice sociale et du droit à l’égalité. Tous les ans, une bourse d'excellence de 3 000 $ est remise à un étudiant inscrit à un programme de 1er cycle en sciences juridiques et qui utilise sa formation comme outil de changement au service de la communauté.

Sciences

Grâce à ce fonds, une quinzaine de bourses d'excellence de 2 000 $ chacune sont décernées tous les ans aux étudiants de la Faculté des sciences.

Ce fonds a été créé dans le but de financer des activités d’enseignement, de recherche et de création de la Faculté des sciences.

Grâce à ce fonds, étudiants, chargés de cours et professeurs ont accès aux outils traditionnels de recherche ainsi qu'à des outils à la fine pointe de la technologie lorsqu'ils fréquentent la Bibliothèque des sciences.

L’Institut des sciences de l’environnement (ISE) est un lieu de concertation et de coordination interdisciplinaires qui regroupe des chercheurs de plusieurs départements, centres et groupes de recherche et offre trois programmes d’études de 2e et 3e cycles. Professeurs, chercheurs, étudiants et diplômés membres de l’ISE œuvrent en relation avec de nombreux partenaires externes tant à l’échelle locale qu’internationale. Ce réseau interdisciplinaire permet d’aborder de manière dynamique la complexité des problèmes d’environnement et de développement qu’affronte la société d’aujourd’hui.

Ce fonds a été créé dans le but de financer des activités d'enseignement, de recherche et de création ainsi que des bourses d'excellence pour les étudiants du Département de chimie. Tous les ans, plus de 4000 $ sont ainsi remis en bourses pour encourager la persévérance des étudiants en chimie.

Ce fonds, dérivé du fond général de chimie organique ouvert en 1996 grâce à la générosité d’un professeur du Département de chimie, permet l'octroi d'un total de 15 000 $ de bourses chaque année à des étudiants cégépiens, aux trois cycles universitaires et au postdoctorat. Créées pour soutenir les étudiants présentant un excellent dossier académique et démontrant certaines difficultés financières, ces bourses encouragent la relève intéressée par la synthèse organique appliquée au domaine thérapeutique.

Le fonds veut promouvoir les nanomatériaux en procédant à l’acquisition d’équipements et en octroyant des bourses à des étudiants œuvrant avec le centre NanoQAM et un de ses quatre laboratoires.

Ce fonds est destiné à promouvoir et à soutenir la recherche portant sur l’élucidation des mécanismes d’action à l’échelle moléculaire des molécules bioactives par le biais de bourses décernées à des étudiants de tous les cycles. Par des approches ciblant la compréhension des interactions entre les agents bioactifs et leur microenvironnement, et entre conformation et fonctions, la recherche stimulera le développement d’outils moléculaires pour des applications thérapeutiques novatrices.

Ces bourses au montant de 2 500 $ chacune ont été créées en 1996 grâce à la générosité des professeurs du Département d’informatique. Offertes aux étudiants à la maîtrise en informatique ou en informatique de gestion, profil avec mémoire, et au doctorat en informatique cognitive, les bourses sont attribuées selon la qualité du dossier académique.

Ce fonds a été créé en souvenir du professeur en microélectronique Abdelkrim Rekiouak, décédé subitement en 2003. Grâce à ses donateurs, le fonds permet la remise de 4 000 $ de bourses aux étudiants en génie microélectronique tous les ans.

Les professeurs et diplômés du Département de mathématiques offrent chaque année des bourses d'un montant de 2 000 $ aux étudiants du baccalauréat en mathématiques, en actuariat ou en enseignement au secondaire, concentration mathématiques. Ces bourses sont réservées aux étudiants présentant un excellent dossier académique et engagés dans la vie universitaire.

Depuis 1997, les professeurs du Département des sciences biologiques offrent des bourses aux étudiants inscrits à la maîtrise et au doctorat. Octroyées sur la base de l'excellence du dossier académique, sur la présentation du projet de recherche et les aspirations futures des candidats, cinq bourses sont remises annuellement, pour un total de 12 000 $.

Ce fonds a été créé grâce à la générosité des professeurs du Département des sciences de la Terre et de l’atmosphère de l’UQAM dans le but d'encourager les étudiants à entamer une carrière en Sciences de la Terre ou de l'atmosphère en leur octroyant des bourses d'excellence à leur arrivée à l'UQAM ou au cours de leurs études.

Les collègues et membres de la famille de ce très apprécié professeur décédé en 1999 ont constitué un fonds capitalisé qui permet de remettre des bourses de 1 000 $ à des étudiants qui manifestent des aptitudes et un talent exceptionnels en géologie de terrain. La passion de monsieur Bourne pour les sciences de la terre est ainsi perpétuée.

Les sommes recueillies auprès des professeurs du Département des sciences de l'activité physique répondent à leurs besoins en matière d'enseignement et de recherche, par l'achat d'équipements et la remise de bourses aux étudiants.

Depuis 2011, les Camps de jour scientifiques de la Faculté des sciences de l’UQAM se sont donné la mission d’éveiller la curiosité scientifique des enfants. Plus de 800 jeunes ont participé aux différents camps qui explorent toutes les branches de la science : biologie, chimie, sciences de la terre et de l'atmosphère, génie microélectronique et mathématiques. Les Camps sont également dotés d’un volet social qui permet à des jeunes provenant de milieux défavorisés d’accéder à la science à tarif réduit (10 $ au lieu de 215 $).

Créé en 2016 à l’occasion du 20e anniversaire du programme en actuariat, ce fonds vise à offrir des bourses d’études sur la base de l'excellence du dossier académique, de la présentation du projet de recherche et des aspirations futures des candidats. Les sommes recueillies permettent aussi de financer la recherche et l’avancement des connaissances en actuariat, un domaine dans lequel l’UQAM est reconnue à l’échelle internationale.

Maladie rare causée par une accumulation de lipides toxiques dans le cerveau, la maladie de Krabbe est caractérisée par une neurodégénérescence apparente avant l’âge de 6 mois qui entraîne la mort avant 2 ans. Le projet en cours permettra de valider si une diète contrôlée, limitant la présence de certains composés dans l’organisme, peut efficacement mener à une diminution de la synthèse de ces lipides toxiques et de la sévérité des symptômes.

Sciences de l'éducation

Créé en 2005, ce fonds de bourses capitalisé permet d’octroyer des bourses d’excellence aux étudiantes et étudiants de la Faculté des sciences de l’éducation, pour un total de 10 000 $ chaque année.

Ce fonds a été mis sur pied afin de contribuer au financement de la didacthèque de la Bibliothèque des sciences de l’éducation, du Centre d’aide à la réussite, de projets particuliers en lien avec les programmes, ou afin d’offrir une aide financière aux étudiants par le biais de bourses d’études.

Pour souligner l'apport décisif de Serge Séguin, directeur-fondateur du programme de doctorat en éducation offert par l’UQAM en association avec les autres constituantes du réseau de l’Université du Québec, un fonds capitalisé a été créé pour assurer la remise du Prix Serge-Séguin au doctorat en éducation, d'un montant de 3 000 $.

Créé en 2017 par Elourdes Pierre, ex-enseignante et diplômée de l’UQAM, et son conjoint Alain Simard, ce fonds permet de remettre les Bourses Elourdes-Pierre dont l’objectif est d’encourager les recherches en sciences de l’éducation portant sur l’amélioration de la pratique enseignante, relative aux thèmes suivants : respect, dialogue, lutte contre l’intimidation et dynamique socioaffective de la classe.

Le Prix Danielle-Guénette souligne la contribution remarquable de la professeure à travers un riche parcours qui témoigne de son engagement envers l’enseignement et la didactique de l’anglais langue seconde. La création de ce prix émane du désir des membres du Département de didactique des langues de lui témoigner leur amour et leur reconnaissance et de garder vivante sa mémoire pour qu’elle continue d'être une inspiration pour les futurs enseignants, les étudiants, les professeurs et tous les membres du personnel.

Sciences de la gestion

Ce fonds vise à financer le développement et le rayonnement d’activités d’enseignement et de recherche de l’École des sciences de la gestion. Des salles de cours à la fine pointe des nouvelles technologies, des bourses d'études ainsi que la création et l’amélioration des espaces de travail d’équipe favoriseront la qualité des enseignements et encourageront l’innovation pédagogique.

Les étudiants qui souhaitent s'engager dans un programme de maîtrise ou de doctorat ont grandement besoin d'un soutien financier. Ce fonds favorise l'accessibilité et la réussite des étudiants en remettant plus de 25 000 $ en bourses annuellement : une priorité à l'ESG UQAM.

Créé dans le but de financer des bourses d'excellence pour les étudiants du Département d'études urbaines et touristiques, ce fonds permet la remise d'une bourse d'excellence de 2 000 $ chaque année.

Ce fonds a été créé dans le but de financer des bourses d’excellence pour les étudiants du Département de management et technologie.

Ce fonds a été créé dans le but de financer des bourses d’excellence pour les étudiants du Département d’organisation et ressources humaines.

Grâce à la générosité des professeurs du Département des sciences comptables, un fonds capitalisé a été mis sur pied et permet de remettre des bourses de 3 000 $ aux étudiants inscrits au baccalauréat, engagés dans la vie étudiante, sociale ou communautaire.

Ce fonds a été créé dans le but de financer des bourses d’excellence pour les étudiants du Département de finance.

Ce fonds a été créé dans le but de financer des bourses d’excellence pour les étudiants du Département des sciences économiques, ainsi que des projets d’enseignement, de recherche et de création.

Le Conseil académique de l’ESG a créé une bourse au nom de Jean Perrien, professeur de marketing au Département de stratégie des affaires pendant plus de 20 ans, pour commémorer son parcours exceptionnel. Chaque année, des bourses de 2 000 $ sont décernées à des étudiants de deuxième cycle en marketing dont la sélection est basée sur la qualité globale de leur dossier et leur participation à des activités associatives, sociales ou sportives.

Ce fonds a été créé dans le but de financer des bourses d’excellence pour les étudiants du Département de stratégie, responsabilité sociale et environnementale.

Une bourse représente une aide inestimable à ceux et celles qui consacrent de nombreuses heures à leur stage ou à leur projet de fin d’études. Pour leur venir en aide, ce fonds a été créé et remet tous les ans des bourses d'excellence à la relève étudiante dans le domaine de la mode.

La Chaire de recherche du Canada en patrimoine urbain s’intéresse au patrimoine construit dans les villes du 21e siècle. Grâce à l’expertise de ses chercheurs, elle explore plusieurs sujets dont la mise en valeur des sites touristiques, les pratiques de l’urbanisme dans le monde et la gestion des espaces urbains. Ses travaux permettent de prendre des décisions plus éclairées concernant la caractérisation, la conservation et la valorisation du patrimoine.

Sciences humaines

Ce fonds a été créé dans le but d'octroyer des bourses d'excellence aux étudiants de la Faculté des sciences humaines. Chaque année, une dizaine de bourses sont remises aux étudiants des cycles supérieurs, pour un total de 25 000 $.

Ce fonds a été créé dans le but de soutenir des initiatives structurantes au sein de la Faculté des sciences humaines, de financer des activités d’animation, de développement ou de diffusion de la recherche, d’appuyer des projets de développement pédagogique ou de mettre en place des programmes d’aide à la réussite étudiante.

Le personnel du Département de géographie a choisi de capitaliser le fonds départemental afin d'être en mesure de remettre tous les ans trois bourses d'excellence à la relève en géographie.

En capitalisant leur fonds départemental, les professeurs du Département d'histoire assurent la pérennité de leurs bourses d'excellence annuelles, destinées aux étudiants du baccalauréat, de la maîtrise et du doctorat en histoire.

Créé en 1993 grâce à la générosité des professeurs du Département de philosophie, ce fonds permet d’octroyer annuellement des bourses de 1 000 $ chacune, destinées aux étudiants inscrits au baccalauréat en philosophie.

Ce fonds permet de remettre 10 000 $ en bourses d'excellence grâce à la générosité des professeurs et des diplômés du Département de psychologie qui y contribuent depuis 1993. Elles ont été renommées en mémoire d’Adrien Pinard, professeur émérite de l’UQAM décédé en 1998, et sont offertes aux étudiants du baccalauréat et du doctorat en psychologie.

Les professeurs du Département de sciences des religions ont décidé, en 2008, de capitaliser leur fonds départemental afin d’assurer la pérennité du soutien financier offert à leurs étudiants. Grâce à ce fonds, des bourses d’excellence sont octroyées annuellement ainsi que la Bourse Jean-Marie-Debunne, nommée en l’honneur d’un des membres fondateurs du Département.

Créé grâce à la générosité des professeurs du Département de sociologie, ce fonds offre depuis 1989 une bourse de 3 500 $ à un étudiant inscrit au programme de maîtrise en sociologie.

Afin d'honorer la mémoire de Lizette Jalbert, professeure au Département de sociologie de 1976 à 1992, monsieur Philippe Jalbert et des professeurs du Département ont créé un fonds capitalisé ayant pour objectif d'offrir chaque année des bourses d'excellence au baccalauréat et au doctorat.

Ce fonds a été créé afin d’octroyer chaque année une bourse d’excellence à une étudiante ou à un étudiant inscrit au doctorat ou à la maîtrise en sociologie dont le projet de thèse ou le mémoire s’inscrit dans une perspective féministe et a pour finalité de contribuer à l’avancement des femmes, d’ici et d’ailleurs, et à la transformation des rapports sociaux de sexe. À qualité égale, la priorité sera accordée à une candidate, un candidat inscrit à la concentration en études féministes de l’Institut de recherches et d’études féministes (IREF).

Mis sur pied par les professeurs de sexologie, ce fonds permet d’octroyer annuellement des bourses d’excellence. Ces bourses sont offertes aux étudiants des trois cycles d'études, sur la base de critères liés à la qualité du dossier académique et à l’implication étudiante.

Ce fonds a été créé en 1996 grâce à la générosité des professeurs de l’École de travail social afin d’offrir un soutien financier aux étudiants en travail social.

À la suite du décès de leur collègue Judith McA’Nulty, les professeurs du Département de linguistique et sa famille ont institué un fonds in memoriam en 1986. Les revenus de ce fonds capitalisé permettent de décerner annuellement 3 500 $ en bourses, réservées aux étudiants inscrits aux cycles supérieurs en linguistique fondamentale.

Le fonds Pelchat-Labelle a été créé à la mémoire des professeurs Roland Pelchat et Guy Labelle par leurs familles et les professeurs du Département de linguistique. Depuis 1997, ce fonds permet d'offrir des bourses d'excellence aux étudiants à la maîtrise et au doctorat.

Le fonds de la Chaire de recherche sur l’homophobie permet de contribuer à l’avancement des connaissances dans le champ des études sur la diversité sexuelle et la pluralité des genres, de favoriser la diffusion des résultats de recherche, d’améliorer la formation des intervenantes et des intervenants et d’encourager la relève en recherche par l'offre de près de 15 000 $ en bourses d'études.

Fondé en 2003, l’Institut des sciences cognitives vise à favoriser la recherche et le développement de compétences dans le domaine des sciences cognitives. Il est constitué de chercheurs de domaines variés, qui orientent leurs recherches autour de quatre pôles : langue, langage et parole; perception et action; traitement des connaissances et apprentissage.

Autres projets porteurs

Le Fonds général permet à la Fondation de l’UQAM de poursuivre sa mission de recueillir des fonds afin de favoriser le développement des activités d’enseignement, de recherche et de création prioritaires pour l’UQAM.

Le Fonds des bibliothèques favorise le développement du Réseau des bibliothèques de l’UQAM, en matière de ressources et de nouvelles technologies liées aux services d’accès aux ressources documentaires spécialisées.

Le fonds Accueil et soutien aux étudiants en situation de handicap vise à optimiser les services d’adaptation et d’accueil, ainsi que les installations physiques de formation offertes aux étudiants en situation de handicap. Il permet également la remise d'une dizaine de bourses chaque année afin d'encourager les étudiants à persévérer.

Le fonds vert en environnement a comme mission de contribuer au financement et à l’appui d’initiatives en matière d’environnement et de développement durable au sein de la communauté universitaire. Les projets privilégiés, élaborés par la collectivité portent sur l'action concrète et directe, comme l'implantation du compostage ou la réduction des matières résiduelles des unités.

Le fonds interculturel - Antje Bettin reconnaît les initiatives des étudiants, d'origine québécoise ou étrangère, engagés dans une démarche de rapprochement interculturel, par l'offre de bourses d'excellence, pour un total de 13 000 $ par an.

Le Fonds de la Chaire en prévention et traitement du cancer permet d'élaborer un programme de recherche dynamique voué à l'identification de composés possédant des propriétés préventives et thérapeutiques dans l'alimentation humaine et d'utiliser ces composés à des fins thérapeutiques pour réduire l'incidence et le développement des cancers dans la population.

Afin de permettre aux étudiants de maîtrise ou de doctorat de se concentrer à temps complet à leurs études, le fonds à l'accessibilité et à la réussite des études leur offre des bourses d'excellence et des bourses de recrutement. Le fonds permet également de remettre des bourses de premier cycle aux meilleurs étudiants collégiaux inscrits pour la première fois à un programme de baccalauréat à l'UQAM.

En 2004, des employés de la Banque Nationale et de la Financière Banque Nationale se sont mobilisés afin de venir en aide aux étudiants de l’UQAM. Pour y parvenir, ils ont entrepris de solliciter leurs collègues diplômés de l’UQAM afin de créer ce fonds de bourses capitalisé, dont les bourses d'excellence sont destinées à des étudiants de toutes les facultés et de l'École des sciences de la gestion.

Ce fonds permet de remettre des bourses à des étudiants-athlètes qui participent à des compétitions nationales ou internationales dans une discipline sportive ou font partie d’une équipe interuniversitaire de l’UQAM. La sélection des récipiendaires est basée sur l’excellence des dossiers athlétique et académique. Depuis la création du fonds, le Centre sportif a pu remettre plus de 50 bourses pour encourager les sportifs de l'UQAM.

Conjuguer les rôles d’étudiante et de chef de famille monoparentale n’est pas chose facile! Pour appuyer les nombreuses étudiantes qui relèvent ce défi, le fonds du Centre des femmes de l’UQAM a été créé et permet d’offrir une bourse annuelle de 2 000 $. Elle est destinée aux étudiantes à la maîtrise qui se distinguent par l’excellence de leur dossier et qui travaillent à un projet de recherche touchant un des aspects de la vie des mères ou des femmes en général.

Le fonds des chargés-es de cours vise à offrir un soutien financier aux étudiants de toutes les facultés et de l'École qui souhaitent faire un retour aux études en leur offrant des bourses d'études, pour un total annuel de 7 000 $.

Créé par le Syndicat des employées et employés de l'UQAM (SEUQAM) pour honorer la mémoire de Carole Corbeil, véritable pionnière de l'université, ce fonds permet la remise d'une bourse annuelle de 2 000 $ aux enfants et petits-enfants de membres actifs et retraités du SEUQAM.

L’Association des employés non syndiqués de l’UQAM a la relève en éducation à cœur! En effet, depuis 1997, grâce à son fonds capitalisé, elle offre bourse aux étudiants qui se destinent à la profession d’enseignant. De plus, depuis 2016-2017, des bourses réservées à un enfant ou petit-enfant d’un membre de l’AENS sont offertes à tous les domaines d’études.

Le Fonds APR-UQAM permet d’attribuer, depuis 1995, des bourses à des étudiants du premier cycle s’étant illustrés, tant par l’excellence de leurs résultats académiques que par leur participation à la vie universitaire. Depuis la création du Fonds, les professeurs retraités ont versé plus de 65 000 $ en bourses.

Le fonds de l’IREF veut soutenir financièrement les activités de formation et de recherche des étudiantes et étudiants inscrits dans les programmes ou concentrations de l'Institut de recherches et d'études féministes de l'UQAM, aux trois cycles d'études.

Créé grâce à la générosité des cadres et des employés de soutien il y a plus de 10 ans, le fonds Après-L’UQAM permet d’octroyer des bourses destinées aux étudiants des cycles supérieurs dont les travaux traitent d’une question liée aux préoccupations des personnes âgées.

Le fonds Anita Caron-IREF est destiné à attribuer annuellement une bourse de 3 500 $ à une étudiante, un étudiant de cycles supérieurs en études féministes dont les travaux contribuent à la compréhension et à la transformation des rapports entre les hommes et les femmes pour l’égalité des sexes.

Le fonds de recherche du Service aux collectivités permet à des étudiants d'obtenir le remboursement de dépenses liées à leur projet de recherche ou à la rédaction d'un mémoire de maîtrise ou d'une thèse de doctorat en lien avec le Service aux collectivités.

Ce fonds a été créé en mémoire de Bernard Landry, 28e premier ministre du Québec, professeur et ami de l’UQAM, afin de soutenir l’UQAM, ses étudiantes et ses étudiants.

Je souhaite dédier mon don à un autre fonds

Montant restant à distribuer:

* Champs obligatoires