Une bourse pour soi, une motivation pour tous

Glen Le Foll,
étudiant à la maîtrise en sciences de la gestion

Joueur de badminton affirmé à l’esprit d’équipe confirmé, Glen Le Foll est un étudiant-athlète pour qui la collaboration doit toujours être priorisée face à la compétition. Originaire de la Polynésie française, c’est cette façon de faire qu’il a retrouvée à l’UQAM . « J’aime la mentalité uqamienne. Une mentalité familiale où on s’entraide et on porte quelque chose ensemble plutôt que de se marcher les uns sur les autres pour se mettre en valeur », décrit l’étudiant à la maîtrise en sciences de la gestion.

Aussi diplômé du baccalauréat en gestion, concentration gestion des opérations,  il a reçu en mai 2018 la Bourse du Centre sportif, excellence sportive, de la Fondation de l’UQAM. Une bourse qui, bien sûr, lui a fait extrêmement plaisir et qui le motive à s’entraîner davantage tout en continuant d’obtenir de bons résultats scolaires. « Plutôt que de ne rien faire dans mes temps libres, je préfère aller m’entraîner et il est agréable de voir que les efforts que je mets sont remarqués », ajoute celui qui a fait partie de l’équipe nationale de badminton de son pays natal.

Glen voit aussi dans cette bourse une manière de motiver ses coéquipiers et coéquipières : « Ça me motive à motiver les autres. Le fait de recevoir une bourse, c’est motivant et être motivé, c’est communicatif! »

Cette atmosphère d’entraide, il contribuait déjà à la bâtir au sein de l’équipe de badminton des Citadins, notamment pour l’entraînement physique non obligatoire. « J’allais m’entraîner seul et j’ai essayé de faire venir les gens en même temps que moi. Au fil du temps, les membres de l’équipe viennent de plus en plus et découvrent les “joies” de s’entraîner en groupe », raconte le lauréat.

Il ajoute, à l’intention des donateurs et donatrices qui font preuve de générosité à l’égard des étudiants et des étudiantes de l’UQAM : « recevoir une bourse, c’est une reconnaissance, c’est quelque chose de super agréable qui permet de raviver la flamme. »

Photo : Florian Cruzille
Publié le 31/01/2019

Retour à la liste des témoignages