Relever les défis du 21e siècle

Relever les défis du 21e siècle

Découvrez les avancées que la recherche à l’UQAM peut permettre, dans des secteurs prioritaires pour l’avenir.

 
Cognition,
création et
apprentissage
Cognition

Dans l’univers numérisé et interconnecté d’aujourd’hui, les manières d’apprendre, de créer – et même de jouer – se transforment, tandis que celles d’enseigner doivent s’adapter. Ce nouveau contexte inspire bien des idées aux chercheurs de l’UQAM. Un aperçu de 2 d’entre elles...
 


L’IDÉE

Dynamiser l’éducation scientifique et technologique

Ceci n’est pas un « fait alternatif » : dans les universités, les inscriptions en sciences et technologies (S et T) plafonnent, tandis que la population universitaire totale augmente. Or, sans une culture scientifique forte, c’est le progrès social, industriel et économique qui écope. Pour remédier à la situation,  l’équipe multidisciplinaire de la Chaire de recherche sur l’intérêt des jeunes à l’égard des sciences et de la technologie  traque l’intérêt des jeunes pour les S et T et élabore des méthodes pédagogiques novatrices pour le stimuler.

 


L’IDÉE

Prendre les jeux vidéo au sérieux

Il est loin le temps où les jeux vidéo étaient un « simple divertissement » réservé aux ados dans le sous-sol. Aujourd’hui, leurs usagers ont 4 ou 99 ans. Ils jouent dans le métro, au boulot, parfois même sur 3 écrans simultanément. Phénomène massif, les jeux vidéo impliquent des dynamiques sociales particulières. L’UQAM, en créant la Chaire de recherche en jeux vidéo et ludification, veut les étudier de près. Car même les objets d’études moins traditionnels ont beaucoup à nous apprendre.

 

J'appuie l'UQAM +

 

 
Enjeux territoriaux
et défis
environnementaux
Enjeux territoriaux

L’avenir de l’humanité repose sur la capacité des peuples à s’entendre et à cohabiter, autant que sur leur volonté de se développer en harmonie avec la nature. De grands défis, qui nécessitent des solutions concrètes. Comme celles-ci.


L’IDÉE

Voir clair dans le rôle de l’eau pour renforcer la prise de décision environnementale

De surface ou souterraine, l’eau est constamment soumise aux effets de l’activité humaine. Et il y a ces fameux changements climatiques, qui accentuent le stress qu’elle subit. Mais que signifient concrètement ces pressions, pour une ressource cruciale au maintien de tant d’habitats naturels? En créant la Chaire de recherche sur l’eau et la conservation du territoire, une équipe de chercheurs uqamiens souhaite percer les secrets des interactions entre l’eau et les écosystèmes, afin de mieux accompagner les acteurs de la conservation du territoire.


L’IDÉE

Enrichir le débat public sur l’actualité internationale

Alors que les enjeux stratégiques et diplomatiques mondiaux gagnent en complexité, la nécessité de s’y intéresser croît en importance. Depuis plus de 20 ans, la Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques analyse avec finesse les événements qui marquent la planète et diffuse son savoir sur toutes les tribunes, pour tous les publics. Politique américaine, géopolitique du Moyen-Orient, résolution de conflits en Afrique francophone : tout se comprend sous l’éclairage de ses chercheurs.

J'appuie l'UQAM +

 

 
Développement
numérique et
technologique
Développement numérique

L’évolution de la société est indissociable de la production de nouveaux matériaux, logiciels, modèles d’analyse, processus d’évaluation, etc. Des chercheurs uqamiens travaillent chaque jour en ce sens. Voici 2 de leurs projets phares.
 


L’IDÉE

Accélérer l’électrification des transports

On l’annonce depuis longtemps : les véhicules de l’avenir seront électriques. Le futur est lent à s’imposer, mais la course aux innovations technologiques est effrénée. À l’UQAM, des chimistes experts en sciences des matériaux travaillent déjà à concevoir des systèmes de stockage de l’énergie plus performants, plus sécuritaires et moins coûteux. La création de la Chaire de recherche sur les nanomatériaux pour la conversion et le stockage de l’énergie leur permettrait de propulser leurs découvertes.

 


L’IDÉE

Améliorer l’efficacité des systèmes de transport

En empruntant le métro chaque matin ou en remplissant machinalement son panier d’épicerie de produits provenant des 4 coins du pays, on oublie facilement que les systèmes de transport et logistiques forment le support essentiel de nos sociétés. Nombreux, complexes et connectés, ces systèmes ont intérêt à être bien pensés. Un pôle de recherche et de formation pour aller encore plus loin en la matière pourrait bientôt voir le jour chez nous avec la Chaire de recherche en systèmes intelligents de transport et logistiques.

 

J'appuie l'UQAM +

 

 
Identités,
cultures
et sociétés
Identité

Voilà des thèmes qui forment un pôle de recherche et de création prioritaire pour l’UQAM depuis fort longtemps. Ils n’englobent pas moins des questions très actuelles, à propos desquelles l’Université entend continuer d’innover. Ces 2 projets en donnent une bonne indication.


L’IDÉE

Démystifier le vieillissement pour mieux vieillir ensemble

« Tsunami gris », « fardeau », « épée de Damoclès » : le vieillissement rapide de la société québécoise inspire des discours alarmistes. À la Chaire de recherche sur le vieillissement  et la diversité citoyenne, loin des généralisations, une quinzaine de chercheurs de l’UQAM travaillent plutôt à renouveler le regard scientifique sur le vieillissement, en donnant la parole à ceux qui le vivent. Appréhendé autrement que comme une menace, le phénomène révèle alors toute sa richesse et sa complexité.

 


L’IDÉE

Définir les meilleures pratiques de communication

Un danger météorologique pointe : comment l’exposer à la population? Un grand projet est envisagé : comment engager la conversation avec la communauté qui sera touchée? Une avancée scientifique est réalisée : comment s’assurer qu’elle est largement diffusée? En somme, quelles sont les clés d’une communication efficace? Telle est la question au cœur des travaux d’une chaire uqamienne unique en son genre, la Chaire de relations publiques et de communication marketing.

 

J'appuie l'UQAM +

 

 
Santé,
prospérité
et mieux-être
Santé

Même sans faculté de médecine, l’UQAM est à l’avant-plan des efforts visant à améliorer les conditions des individus et des communautés. Chaque jour, ses créateurs et chercheurs inventent des manières de favoriser la santé individuelle et collective. Ceci n’est qu’un échantillon de leurs brillantes propositions.
 


L’IDÉE

Miser sur l’art pour stimuler l’épanouissement des populations

L’art fait du bien. De plus en plus de spécialistes en sont convaincus. Grâce au théâtre, à l’écriture, à la musique ou à toutes sortes d’autres approches artistiques, des personnes fragilisées par différentes épreuves (maladie, toxicomanie, itinérance, etc.) voient leur mieux-être s’accroître. L’accompagnement par l’art est un domaine émergent et prometteur. Pas surprenant que l’UQAM ait choisi de s’y engager énergiquement à travers la Chaire de recherche en art, culture et mieux-être.

 


L’IDÉE

Prévenir le cancer par l’alimentation

Les liens entre alimentation et prévention du cancer n’ont jamais été aussi discutés que ces dernières années. Derrière cette prise de conscience se trouve le travail acharné de l'extraordinaire équipe de chercheurs de la Chaire en prévention et traitement du cancer. Un agent anticancer créé dans le cadre de leurs travaux a d’ailleurs reçu le feu vert pour la phase ultime des essais cliniques de la Food and Drug Administration (FDA), aux États-Unis. L’espoir est permis !

 

J'appuie l'UQAM +